Vous êtes loggé. Clic ici pour Logout
Vos actions : Créer un document, voir la page générale.

Cultures numériques

Cours de Bachelor 1

100% Humain

Liza Reichenbach et Clara Tokarek

Liza Reichenbach et Clara Tokarek

100% Humain audio

Faire une liste de caractéristiques ; décrire précisément une catégorie plus ou moins inventée d’individus… Ca ressemblait à du codage sous une forme presque humaine.

Avec notre groupe, nous avons longtemps cogité sur la figure du Geek que nous choisirions ; déjà nous n’avions pas forcément entre nous le même rapport à la technologie. Mais nous avions un point commun : le technologie est, dans nos vies, omniprésente. Tant dans les actes les plus évidents du quotidien que dans notre intimité la plus profonde. En effet, de nos jours chacun a « son internet à lui » dirais-je. Et c’est lorsque nous nous confrontons à celui d’un autre que nous nous en rendons compte !

Notre Premier Axe de recherche a donc été celui-ci :

Nous sommes Mr et Mme Tout le monde
et nous pensons que la technologie nous réveille, mijote nos plats, sinon nous en commande, nous permet d’établir des liens sociaux ou de les couper, de nous informer. Elle nous offre la possibilité de parler à n’importe qui, n’importe où. Elle nous fait nous sentir aimés, produit même de la dopamine. Nous permet de rencontrer l’amour, trouver un job, une tenue parfaite.

__

Pour la dernière partie du workshop, l’enjeu était de créer une notice publicitaire pour notre figure, or le passif incarné par Mr et Mme Tout le Monde ne vend pas du rêve. Nous avons donc réfléchi sur comment détourner le problème et avons choisi de présenter l’exact opposé : une figure anti-informatique favorisant les contacts réels aux virtuels, qui est donc hautement sociable.
Quant à la forme finale de la notice, nous avons décidé de laisser une voix robotique de Google Traduction parler à notre place,créant ainsi un contraste lourd, sans aucun doute lié à nos modes de communication actuels. Bien que virtuelle, cette notice était vécue au présent, auditivement.

En virant ainsi d’une figure à l’autre ; nous avons dû trouver une solution efficace pour présenter notre travail que voici :

Nous pensons que la technologie fausse les rapports humains et les rend moins authentiques. Par humanité nous tenons à développer des relations réelles. Les relations virtuelles nous privent d’un certain feeling que l’on peut avoir quand on rencontre quelqu’un. Dans cette optique nous agissons socialement en accord avec notre éthique.
Dans les transports en commun nous lisons un livre ou faisons connaissance avec les gens qui nous entourent.
Nous ne sommes pas inscrits sur les réseaux sociaux, et utilisons internet seulement pour nous cultiver.
Si nos amis veulent nous joindre, ils peuvent venir chez nous et nous appeler sur nos fixes.
Nous rencontrons des gens naturellement, pas sur des sites de rencontre qui nous forcent à juger en une seconde le visage d’inconnu puis passant certainement à une personne tout aussi pathétiquement.
Lorsque nous sommes perdus dans la rue, nous nous adressons aux passants plutôt qu’à Google Maps.
Nous envoyons des cartes postales aux gens qu’on aime plutôt que de faire des stories snapchat voyeurismes sur les plages de St Tropez.
Tout cela nous permet de mieux communiquer, plutôt que de s’envoyer de violents pavés virtuels.

100% Humain audio
Par Bring your own geek, 18 novembre 2018