Vous êtes loggé. Clic ici pour Logout
Vos actions : Créer un document, voir la page générale.

Cultures numériques

Cours de Bachelor 1

T’as vu comment mes memes ils dénoncent :D

...ou comment sur-intellectualiser sans raison valable des trucs vaguement rigolos

Compte rendu de Pierre Ethève pour le workshop Memes

Meme 1 : Is that vegan ??

JPEG
JPEG

Lors des sessions de créations de memes, le sujet du veganisme est revenu assez régulièrement sur le tapis sous différentes optiques. En effet, c’est un débat très actuel, et on en retrouve même les traces autour de l’Erg, sous la forme de tags pro-vegans sous des slogans comme « Your Mother, Your Milk », pour lutter contre la consommation de lait d’élevage. Notre groupe avait, lors d’une des dernière sessions, repris un image existante d’un homme nu arrosant une plante en lui adjoignant un sous titre « Is that vegan ? ».

J’ai voulu pousser le questionnement un peu plus loin, en inscrivant ce même slogan sur un support non conventionnels, des feuilles mortes. Outre l’aspect éphémère du dispositif, son support issu du vivant mais pourrissant sans que personne ne s’en émeuve me paraît intéressant. En effet, la mort fait quotidiennement partie du cycle de la vie, et il peut paraître artificiel de ne plus vouloir tuer d’animaux pour manger, tout en continuant à consommer des végétaux, qui sont finalement soumis aux mêmes cycles.

Meme 2 : Only dog can judge me

PNG
JPEG
JPEG

Lors de la création en groupe de memes, certaines thématiques sont revenues assez souvent, par leur côté frappant ou intéressant. Parmi elles, une des plus borderline était l’image d’un rapport sexuel entre un chien et une femme. Cette image a été une des plus reprises, commentées et détournées du lot.

Les détournement ont très vite aussi utilisé un second personnage, un photomontage d’un chien intégré dans la tête d’un humain. De la même manière, cette image a été marquante car elle a été beaucoup reprise.

J’ai voulu essayer de transformer encore une fois cette image et de l’intégrer dans un nouveau contexte. J’ai donc intégré un dessin inspiré de ce photomontage dans un ensemble de dessins présent dans les toilettes du premier étage de l’erg, accompagné du slogan repris à un des memes « Only dog can judge me ».

Meme 3 : Oui c’est oui

JPEG
JPEG

Le même originel comportait le slogan « Non c’est non », en référence à la réflexion actuelle autour du harcèlement sexuel. La typographie est resté la même tout long des détournements, en blanc sur noir, mais les slogans ont alterné sur toutes les combinaisons posssibles de « Oui c’est oui », « Non c’est oui », etc.

Ce meme a été beaucoup plus simple à faire, j’ai juste repris le slogan « oui c’est oui », en l’accolant avec une image de Oui-oui. Pour celui là, pas de justification pseudo-intellectuelle : par moments, justifier un meme dans un dossier avec des mots compliqués quand au départ c’était juste une idée stupide mais qui nous a fait rigoler, c’est un peu complexe !

Conclusion & feedback

Cet atelier a été assez intéressant, dans le sens où les générations de mêmes et les copies et détournements internes ont vraiment créé une forme de micro-ecosystème de memes. Certains mécanisme de transmission et de mutation de memes était extrêmement intéressants à observer. Cependant, peut-être qu’il aurait plus être plus condensé en terme de timings, par moments les séances de créations de memes étaient un peu longues, et pour le dossier, je ne sais pas si j’ai tout correctement compris, mais ça me paraît un peu sur-intellectualiser quelque chose qui est foncièrement de l’ordre de l’impulsion et de l’instantané. Est-ce que l’essence d’un même peut survivre à son inclusion à un cours et à des deadlines ? C’est une question qui reste ouverte...

Par Groupe mème pas mal, 19 novembre 2018