Vous êtes loggé. Clic ici pour Logout
Vos actions : Créer un document, voir la page générale.

Cultures numériques

Cours de Bachelor 1

Compte-rendu mèmes (Naïm AMRI)

par Naïm AMRI

C’est moi (Naïm AMRI) qui l’ai fait.

Une petite liste de mèmes que j’ai pu créer et publier

Création de certains mèmes : ceux que j’ai retenu pour ce compte-rendu

1- L’arbre

Lors des secondes générations de même, j’ai repris le mème de l’arbre. Je ne sais pas s’il existait déjà, mais ce que j’ai cru comprendre : il s’agit d’un mème qui diffuse une information plate au possible "Le retour de l’arbre solitaire "Ok Google" ou des pensées pseudophilosophique "je pousse donc je suis". J’ai donc redessiné l’image de la manière la plus simple possible, accompagné de la mention "dessiner un mème", qui illustre littéralement l’effort accompli. Le dessin minimaliste a été utilisé car il c’est la manière la plus nonchalante de représentation.

2- Stéphane Noël

Notre cher professeur étant mis en avant par la mention Bonjour je suis Stéphane Noël accompagné d’images qui ne devait pas être lui (un chic monsieur barbu, une tornade, un genre de Snoopy...). Le but est donc de ne PAS mettre Stéphane Noël, mais quelque chose qui y ressemble (ou pas). Et pourquoi pas contrer cette unique règle ?

J’ai été sympa, j’ai pris une image relativement sympathique

Les mèmes publiés et affichés

1- Le mème affiché sur le Internet

Si j’ai choisi de publier ce mème, c’est parce que qu’il me parle et me concerne plus ou moins car en effet, je suis à l’ERG (!!!) et la plupart des gens qui verront ce contenu le savent. Donc le message de ce mème est avant tout l’autodérision.

2- Le mème dans l’ERG

Réalisé à l’aide de mon stagiaire Ferdinand BLANC.
Petite blague sur le fait que pas mal de prises sont à des endroits qui semblent inappropriés. Le but est donc de placer des stickers à des endroits inaccessibles. Ce n’est peut-être pas un mème pour l’instant, mais comme il peut être facilement reproduit dans le principe, il peut facilement en devenir un.

3- Le mème en dehors

Affiché tout près de Schleiper.

[Le mème que j’ai pris, la photo arrive bientôt. En tout cas, il est déjà posé !]

Quelques réflexions au sujet du mème :

On constate rapidement lors des sessions de workshop que les réutilisations de mèmes tournaient très vite autour de la private joke (par exemple "quand ton aspirateur te raconte une blague" ou l’image du chien sodomite, des éléments qui ont vite été utilisé sans chercher à avoir un sens, et qui deviennent drôle par leur simple présence). C’est le cas pour le mème en général. Si certains sont compréhensibles dès la première fois (le distracted boyfriend pour n’en citer qu’un), ils deviennent bien plus efficaces à force de répétition. On peut observer ce phénomène par exemple en suivant une page de mème précise : on se rendra compte que sur une période un même mème ou un même sujet peut être repris, ce qui accentue l’effet voulu (souvent l’humour).

De même, beaucoup de mème sont relatifs à une communauté particulière, voire son des mèmes au sujet d’eux-même (exemple vu en cours, les motivator grimés en demotivator). Au fur et à mesure, un mème possède de plus en plus de codes, et lorsque ces codes sont acquis, les mèmes peuvent se permettre d’être moins clair (pour explique, toujours sur le distracted boyfriend, (car je n’en connais qu’un). Au début, seuls des noms étaient affichés, maintenant les créateurs peuvent se permettent de cacher les visages des personnages -par autre chose- ceux ayant déjà vu ce mème saisissent tout de suite). Sur le long terme, on assiste à des mélanges de mèmes qui -s’ils peuvent rester compréhensibles- sont toutefois bien plus efficaces si l’on connait au moins l’un des mèmes originaux.

Par Groupe mème pas mal, 21 novembre 2018