Vos actions : Créer un document, voir la page générale.

Cultures numériques

Cours de Bachelor 1

Processing - New Beat

Quentin Lamouroux & Sébastien Heim

Nous avons essayé de reproduire le processus mis en place par les dj de la fin des années 1980 qui a débouché sur l’émergence de la new beat.... mais en utilisant processing !

La new beat européenne émerge en Belgique à la fin des années 1980, plus précisément en 1987 et 19882. Ce style de musique électronique underground, s’est diffusé dans les clubs et discothéques de l’Europe de l’Ouest. Il s’agit d’un mélange d’electronic body music et de musiques acid et house originaires de Chicago. Le genre a pour précurseur l’AB-music du nom de la discothèque l’Ancienne Belgique d’Anvers où le disc-jockey Dikke Ronny mixait des titres new wave à des musiques de film. Le déclic se fait lorsque Marc Grouls et une poignée d’autres dj ralentissent le 45 tours EBM intitulé « Flesh » du groupe A Split-Second à 33 tours accéléré à 8%. #MerciWiki

A Split Second - Flesh.mp3

A Split Second - Flesh 33 rpm.mp3

Nous avons essayer de reproduire ce processus en utilisant le code « Lire une image, moduler la vitesse d’un fichier son »

Étapes de travail :

1. Modulation de la vitesse du morceau de « Flesh » à partir d’un screen-shot du clip :

2. Recherche de la rythme typique new beat à l’aide de dégradé de gris (fait à la main ou par ordinateur) :

3. Le gris correspondant au 45 tours passé en 33 accéléré à 8% :

4. Modulation de la vitesse du morceau .mp3 de « Flesh » à partir de son équivalant transmodulé en .jpg :

Transformation du fichier .mp3 de « Flesh » en un fichier .jpg (en passant par le .raw et en l’enregistrant dans photoshop en .jpg)

Ce que les autres on retenu de nos séances de "speed-dating" :

Par Groupe 2, 12 décembre 2016