Vos actions : Créer un document, voir la page générale.

Cultures numériques

Cours de Bachelor 1

Roar Mécanique

Ou le rêve sauvage de ta machine

C-D Koyku & M Hazgour

L’idée de départ était de mélanger un style musical au logiciel Processing. Après discussion, nous avons choisi comme support musical des samples similaires à ceux utilisés dans le rap. Ensuite, nous avions besoin d’un texte. C’est donc le poème de Maud (rédigé à 15 ans) qui a servi de support de base et nous l’avons complété.(ci-dessous)
À partir de là, le projet s’est développé. Le texte nous donne l’idée de faire "parler" la machine, lui donner une personnalité et donc une voix. Pour le fond sonore, au final, Can-David a utilisé sa guitare pour créer un son et l’a ajouté à une percussion vintage de drum&bass.

Concernant l’aspect technique de la chose, plusieurs choses sont à prendre en compte. Tout d’abord, rien ne s’est passé comme prévu. Ensuite, nous ne sommes pas déçus du résultat, car nous avons pu explorer Processing par sa communauté de développeurs et d’amateurs du monde entier. Durant les workshops, nous avons pu toucher aux scripts à notre disposition mais au final nous ne sommes servis que d’un de ceux-là dans notre travail, les deux autres scripts ayant été écrits selon les instructions que nous trouvions sur internet. Pour l’instrumentale, nous nous sommes ainsi inspirés du minim lisant une image pixel par pixel et jouant un sample en fonction de la couleur du pixel. Nous avons créé un sample nous-mêmes avec une instru rap et deux accords à la guitare et avons produit une grille de pixels pour nous permettre de jouer ça en continu.
Ensuite, pour le texte, nous avons demandé à Processing de le déclamer en nous basant sur un code en partie fourni par des modèles qu’on peut trouver sur le site officiel. Là aussi, l’étape préalable fut d’écrire un texte et de produire une voix synthétique puis de la découper en phrases. Et enfin, pour l’aspect visuel, nous voulions faire apparaître des images de lions mais nos codes étaient trop défectueux alors nous avons reconsidéré notre idée et dans les forums nous avons pu apprendre à faire apparaître des mots issus d’une liste constituée par nous, de tailles aléatoires cantonnées à des extrêmes fixés par nous. Le résultat, c’est ce que vous pouvez voir dans la vidéo.

Les scripts :

Zip - 369.4 ko
Zip - 7.4 Mo
WinRAR - 593 octets

La vidéo :

Paroles :

Si j’étais un lion, ou plutôt une lionne
Je vivrais avec passion la vie que je me donne.
Ma famille sera pour moi ce qu’il y a de plus beau
Apparemment, nous sommes les félins les plus sociaux.

Si j’étais un lion, symbole de suprématie,
Je foulerai les terres de tous les interdits.
Je régnerais en maître,
tout au sommet d’la hiérarchie
J’provoquerais haine, mépris et jalousie.

Chacun dans la famille a un rôle à tenir ;
Les lionceaux doivent grandir et s’épanouir,
C’est au lion dominant de protéger sa troupe,
Quant à nous lionnes, assurons la survie du groupe.

Je rôde dehors la nuit, prédateur aguerri
Avec mes griffes je shlasse, comme un affranchi.
Ma crinière est une chape de pure grâce
En courant d’air, je chasse sans laisser de traces.

Si j’étais une lionne je protégerais
Au péril de ma vie celle de mes petits.
Impitoyable à la chasse, je le serais.

Cachée dans les hautes herbes, j’attendrais ;
J’attendrais le bon moment sans un bruit
Le moment de courir vers l’infini.
Si j’étais un lion, jamais j’perdrais la face,
Pour mes ancêtres fiers, pour mes enfants pugnaces.
Valeureux centurion, au pelage cuirasse
J’suis prêt à croiser, le fer armé d’ma seule audace.

Le menton relevé, action, réaction.
Dentition acérée, fission, destruction.
L’horizon est tracé, balafré, rattrapé.
Si j’étais un lion, de rugir je n’cesserais.

Mais je ne suis pas un lion, pas plus qu’une lionne,
Je ne suis que de cuivre galvanisé.
Quand je pleure, je crie et je m’époumone,
On n’entend qu’un grésillement déshumanisé.

Je ne suis qu’un esprit formaté.
Mon cœur cartésien est programmé,
Une machine conçue pour exécuter,
Un ordinateur parfaitement affûté.

Il n’y a qu’en rêve que je m’évade,
Ma savane à moi est en pixels,
Votre dimension, j’en suis malade,
Je suis prisonnier de ce monde virtuel.

Assemblage de rouages,
Contempler les nuages,
Prisonnier de mes filetages,
Je suis un lion en cage.

Maud :"
N’y connaissant pas grand chose en informatique, le fait d’être en groupe m’a rassuré. Le workshop me plaisait et l’air de rien, tâter le terrain prend plus de temps que je ne le pensais. Et puis, il ne restait plus qu’à l’exploiter ! Une tâche qui s’est avérée assez compliquée pour moi. Mais rien de tel que de relever des défis n’est-ce pas ? Finalement cette aventure m’a permis de découvrir l’outil Processing et de développer une nouvelle manière de créer, ici, du son."

Can-David :"
Utiliser un logiciel tel que Processing s’avère très enthousiasmant quand on réalise qu’on est un petit peu développeur. Les débuts dans le code sont toujours hasardeux, désastreux, mais formateurs pour qui veut comprendre l’ordinateur. Dès lors qu’on s’applique humblement à comprendre Processing, on est récompensé. Après quelques heures à s’arracher les cheveux, par touffes."

Par Groupe 2, 19 décembre 2016