Vous êtes loggé. Clic ici pour Logout
Vos actions : Créer un document, voir la page générale.

Cultures numériques

Cours de Bachelor 1

Algorithme et rythmique

Vanille Dubost

Dans le cadre d’un workshop en culture numérique, des algorithmes binaires ont été créés et exécutés.

Un algorithme est un formatage permettant l’exécution d’une action. Choisir est inévitable mais il est limitée. C’est noir ou blanc, fait ou pas fait.
Son but principal est d’opérer un résultat d’après une théorie pratique, physique et mécanique.
L’exercice aborde différentes approches de réalisation. Une, est portée sur le mouvement, le corps et l’autre, sur l’écrit ‘l’intellect’. L’intellect est mentionnée pour le libre arbitre de l’exécuteur. En effet, si l’humain est mis en cause, une partie est a interpréter.
Il est question de redimensionner une expression visuel, dans une logique mathématique ; soit 0 soit 1.
La première approche qui m’a intéresser, c’est trouvée autour du mouvement et du corps. J’ai algorithmé les gestes d’une personne en polyhandicap. Afin de mettre en avant les basics du mouvement instinctif et non formaté. Des questions d’éthiques peuvent se poser pourtant ces mouvements existes. La répétition des mouvements apporte une chorégraphie circulaire au air inconscient. L’algorithme est la base pour conscientiser l’inconscient en faisant de la théorie une pratique mécanique. Il ne faut pas oublier qu’un algorithme est une suite finie et non ambiguë d’opérations aboutissant à un résultat.
On parle généralement d’analyse pour décrire le processus par lequel on est formalisé.
Une deuxième approche autour du dessin, ici de l’écriture a permis la création d’un poésie mécanique. Préalablement penser ce procédé rythme et structure un language. Un langage de programmation est l’intermédiaire entre l’humain et la machine, il permet d’écrire dans un langage proche de la machine mais intelligible par l’humain les opérations que l’ordinateur doit effectuer. Il doit donc respecter une syntaxe stricte.

Par Groupe 2, 23 mars 2017