Vous êtes loggé. Clic ici pour Logout
Vos actions : Créer un document, voir la page générale.

Cultures numériques

Cours de Bachelor 1

La Geekette

La figure de la geekette au travers des films et des séries

La geekette est représentée différemment selon les supports, que cela soit en bande dessinée , en jeux vidéo ou bien encore au cinéma nous avons une palette de propositions relativement varié. En effet, l’image de cette dernière varie selon l’époque ou elle est créée mais surtout en fonction du public visé.

Nous nous concentrons ici sur les séries et films ou la geekette a un rôle majeur ; nous observons que selon les productions mettant en scène ce personnage , celui-ci est plus ou moins dicté par la cible du programme , adapté à lui.
Il est intéressant d’observer ces différentes versions, quelles sont leurs similitudes et leurs différences.

Dans SCOUBIDOU un dessin année sorti en 1969 aux Etats-Unis durant la période hippie, le personnage de Vera Dinckley est représenté en femme-enfant au carré court, habillée avec la parfaite panoplie de la petite fille modèle : col roulé orange, jupe rouge plissé, chaussette tiré au genoux, lunette a monture épaisse, mary janes aux pieds...
Elle est très forte en calcul et en informatique ; de plus elle sait lire les langues anciennes ainsi que le japonais et le chinois.
Ce programme est clairement destiné aux enfants et réactualisé de nombreuses fois depuis 1969, mais le but reste le même ; représentation d’une vie de groupe ayant chacun sa place et sa personnalité clairement définis et pleine de clichés ; ce groupe ayant une préoccupation qui répond au fantasme de tout les enfants : Partir à la chasse aux mystère.

NCIS est une série policière américaine sortie en 2002 aux Etats-Unis ; le personnage de Abby (Abigail Scuito) est une scientifique médico-légale surdouée en plus d’être une experte en informatique. sans cesse infantilisé par son comportement et son style vestimentaire, la représentation de sa féminité s’en retrouve défaillante : Elle porte des vêtements d’adolescente gothique ainsi que des couettes . La série passe à la télévision sur une chaîne de grande audience ; elle d’adresse donc au grand public voir à un public plutôt populaire qui aime à voir de l’humour et de la romance, ce que l’on retrouve régulièrement dans la série. Une image de la geekette marginalisé et infantilisé rassure, ces capacités intellectuels hors du communs sont compensé par de grandes couettes et un style étrange et pas très sexy ; alors la geekette n’est plus une menace.

SENSE 8 , une série diffusée par Netflix entre 2015 et 2018 , Le personnage de Nomi, (née Mickael Morks) est transsexuel et lesbien. Elle est blogueuse politique mais aussi hackeuse activiste. Il s’agit ici d’un très belle femme, sexy et bien dans sa peau. aucun signe extérieur de la "geek" tel que le cliché nous l’offre. en revanche on note que ça sexualité est mise en avant dans la série. La série est joue davantage sur l’esthétisme que sur son intrigue ; en effet la narration est assez faible. Elle joue aussi sur les émotions, les sensations , il y’a peu d’actions . La série insiste sur le droit des femmes, celui de s’imposer, de ne pas faire de sacrifices... Ce programme très récent s’adresse à un public jeune et avertie, très au fait de la question du genre qui n’est plus seulement binaire , ainsi que sur la maîtrise des outils informatiques : la marginalisation tend ici à s’effacer.

Le film MILLENIUM sorti en 2009 et réalisé par Niels Arden opielv est tiré du livre éponyme de Stieg Larssow qui lui est sortit en 2005. Le personnage de Lisbeth Slander est une hackeuse free-lance, complexe et atypique, elle est régulièrement en conflit avec la loi. Son passé est très difficile et celui-ci à fait d’elle une personne solitaire au look gothique, percé de partout ; cela ajouté à son androgynie elle casse les codes normatifs de la féminité. Lisbeth est aussi bisexuelle. Le film est extrêmement esthétique ; sortis en cinéma et étant reçu comme un blockbuster il s’adresse donc au plus grand nombre. la geekette est ici marginalisé, physiquement mais aussi dans son comportement de rebelle poussé à l’extrême ; elle est ici l’exemple parfait de l’héroïne moderne : Etre geek devient cool.

Par Core-corps Geek, 3 décembre 2018