Vous êtes loggé. Clic ici pour Logout
Vos actions : Créer un document, voir la page générale.

Cultures numériques

Cours de Bachelor 1

Gilbert Alenzo, un Geek pas comme les autres

Le geek.
Nous avons tous brièvement cette image très stéréotypée de ce garçon refermé sur soi et sur sa propre culture, plongé dans son monde virtuel et dont les passes-temps ne divergent pas plus du codage, des films Star Wars, des jeux-vidéos et de, grossièrement, garder les yeux braqués sur son ordinateur à faire je ne sais quoi et manger des pizzas pendant qu’il hack la Nasa depuis sa chambre chez Papa-Maman à 25 ans.

Article par Alice Fiorillo, Stephane Mossay, Louis Flameng, Gilbert Alenzo

Avant de parler Gilbert, intéressons-nous aux origines et au sens du mot Geek.

Les origines du mot "geek" sont plutot bizarres : dans le slang anglais, "geck" signifie "bête" ,en allemand et en néerlandais "geck" signifie "fou". Au XIXème siècle, ce terme était utilisé pour décrire des personnes qui mangeaient des insectes vivants comme forme de spectacle aux foires.

Un geek ne doit pas forcément être intelligent. Il ne faut pas le confondre avec un "nerd". Un geek, c’est une personne qui a plusieurs intérêts dans plusieurs domaines, comme l’informatique, la science-fiction, les jeux vidéo, les nouveautés, les technologies numériques...
L’ appellatif "geek" à beaucoup été négative, surtout dans le domaine social (être appelé geek, se moquer d’un geek), presque considéré comme une insulte. Mais pourquoi ?

Nous avons décidé alors de demander aux personnes, qu’est-ce qu’est un geek pour eux, pour pouvoir répondre à cette question (voir vidéo ci-dessous) .

Comme vous avez pu voir, l’image du geek a évolué dans le temps : C’est vrai que le terme geek est donc « nouveau » et « jeune » , et aujourd’hui n’importe qui pourrait être un geek. Avec un besoin de toujours mieux comprendre les nouvelles technologies dans notre société actuelle, le terme de "geek" serait plutôt un compliment. Être un geek est donc passé d’une insulte à une qualité.
Dans certains pays, on utilise aussi le mot "Keeg" (geek à l’envers), pour décrire une personne qui n’est pas du tout douée avec les technologies.

Cependant une question se pose : est-ce une bonne chose que n’importe qui puisse être un geek ? Dans notre nouvelle société c’est très facile d’utiliser la technologie. Elle nous entoure chaque jour de notre vie, et on n’en se rend même pas compte. Pouvons nous donc dire que nous sommes tous geek ? Quelques uns plus que d’autre, mais finalement oui : on a presque tous un téléphone, un ordinateur, une tablette, une caméra, une console, une télé….. et on les utilise beaucoup. Même un artiste, quand il utilise des logiciels comme photoshop ou indesign est un gros geek.

Ou les enfants, qui depuis leur toute première expérience de vie savent déjà comment utiliser un portable, ou un ordi… le monde est un monde de geek. Nous sommes partout.

Et si, au final si toutes personnes peut répondre à ces critères se définissant donc comme geek, personne ne l’est vraiment.

C’est pourquoi, la figure du geek n’est qu’un stéréotype qui un jour, on l’espère, n’existera plus.

Mais en attendant, nous avons décider de casser les codes et de dénoncer ces préjugés en créant LE geek dont les passes temps ne se limitent pas qu’à rester les yeux braqués sur son ordinateur. C’est comme ça que Gilbert Alenzo est né.

Avant tout Gilbert reste un geek, nous avons donc décidé que pour casser les codes, il fallait quand même en garder quelques-uns. Gilbert fut donc créé bien en chair, en raison de sa grosse consommation de pizza, arborant toujours son T-shirt favori bleu dont le logo représente son jeu vidéo favori, un jeans straight taille geek, et une paire de baskets reçue a sa convention Star Wars annuel.

Ce n’est donc pas par son look que Gilbert est un geek différent mais bien par qui il est réellement et par ses passes temps extravagants qu’il exerce au dehors de sa chambre !
Pour le faire exister, nous lui avons juste créé un profil Facebook, et nous avons commencer a partager sa vie atypique de geek sur celui-ci, dénonçant également aussi qu’aujourd’hui, beaucoup de gens existent plus par une vie factice sur les réseaux sociaux que par leur vie réelle.

Voici quelques photos de son incroyable vie

Alors voila, la figure de Gilbert, nous montre justement, qu’un geek n’existe pas vraiment, ou encore mieux, qu’un petit geek vie toujours dans notre cœur, et que donc, en partie, on est tous des geek, même si on est beaux, et si on ne porte pas de lunettes, même si on a des amis, et même si on est des femmes !!

Par Core-corps Geek, 19 novembre 2018