Vous êtes loggé. Clic ici pour Logout
Vos actions : Créer un document, voir la page générale.

Cultures numériques

Cours de Bachelor 1

Correspondances Doriques

Pour cet exercice, nous avons tout d’abord commencé en expérimentant avec la matière : trempage des enveloppes dans du broux de noix, de l’encre, de l’aquarelle ou encore du pigment, sec ou mélangé à l’eau.

Les premières expérimentations de pliage ont été hasardeuses, nous laissions notre instinct nous guider. Nous avons expérimenté le découpage de l’enveloppe, formant des sortes de masques, puis le pliage, d’abord en carrés puis dans des formes moins rigides.

L’utilisation de couleurs et de matière ne nous a pas plu, nous avons préféré garder les enveloppes vierges, en jouant sur ses couleurs « naturelles » : blanc à l’extérieur, bleu ciel à l’intérieur.

Après différentes tentatives de pliage, nous avons opté pour un pliage en trapèze, et avons préféré ne pas utiliser de colle afin de faire des sortes de battants, pouvant être dépliés à la guise du spectateur.

L’arrangement des enveloppes laissa place à plusieurs expérimentations : tout d’abord une forme en étoile, qui, partant d’un cercle simple, s’étendrait à l’infini. Cela ne nous convenait pas car, le motif s’agrandissant, le nombre d’enveloppes augmentait exponentiellement, entraînant de trop grandes complications pratiques dans cet exercice de démultiplication infinie.

Après quelques tentatives errantes, nous avons opté pour un motif inspiré des colonnes antiques, se répétant à la fois symétriquement en hauteur pour former chaque colonne, et en longueur, chaque colonne devenant à la fois une extension d’un grand motif et une unité de mesure à part entière.

L’idée est finalement venue de construire un espace libre d’expression, où chacun pourrait écrire sur une enveloppe et cacher ou non son message en pliant les battants. Ainsi, cela rappelle les ex-votos, très présent dans les basiliques antiques, mais sous une forme contemporaine.

Chaque spectateur est amené à choisir de laisser ou non l’enveloppe sur laquelle il écrit, d’emporter son message ou de le laisser à la vue de tous. Chaque enveloppe enlevée contribuerait ainsi à réinterpréter le motif, créant aléatoirement de nouveaux espaces vides

Léo Ouzegdouh & Séraphine Le Maire

Par motifs, 10 janvier 2019