Vos actions : Créer un document, voir la page générale.

Cultures numériques

Cours de Bachelor 1

Du pixel au point de croix

Nora Dine-Elena Bonicelli-Jessica Dehaes

Durant ce workshop consacré au textile nous avons essayé de montrer la diversité d’une ligne de code au moyen de diverses techniques et outils

Avant de commencer le projet, il fallait tout d’abord comprendre comment fonctionne un métier à tisser, donc nous avons fait tous ensemble un métier à tisser humain.

Après cela nous avons dû créer un motif à partir d’un code sur un terminal en ligne.
Il ne restait qu’à faire jouer notre imagination pour la création du motif
Nous avons donc créé comme ligne de code le motif suivant "O^O^O^O^O^O^"

Ensuite nous avons dû choisir une technique et un outil parmi les divers outils se trouvant sur la table

broderie, tissage, tricot ,...
Notre but était de recréer la ligne de code que nous avons réalisée au moyen de plusieurs techniques en adéquation avec notre vision du codage.
les outils choisis sont donc une métaphore : Nous voyions le codage comme quelque chose de rapide à l’écran mais long et complexe en profondeur.
De ce fait nous avons testé plusieurs techniques avant de choisir.

D’abord le tissage que nous avons vite abandonné dû à nos nombreuses erreurs qui faisaient que ça ne ressemblait pas à grand-chose, par exemple sur la photo nous avons avons essayé de faire deux " +"
Ensuite on a pensé à la broderie et au tricot...
Ne sachant plus si nous avions gardé la main ou pas, il fallait d’abord faire un petit test à part.

Finalement on a trouvé que ce n’était pas si mal que ça.
Mais nous ne voulions pas faire les mêmes techniques, juste utiliser les mêmes outils histoire de montrer un peu de diversité.
C’est donc comme ça que l’une s’est essayé au point de croix et une autre a inventé sa propre technique.
En ce qui concerne le point de croix c’est une technique qui a pris énormément de temps à peu près 8 heures pour 2 lignes de notre motif.

mais après quelques heures ça commençait enfin à ressembler à quelque chose

ceci dit on s’est assez vite rendu compte de l’impossibilité d’en faire toute une page ce qui fut notre petit échec par apport au projet
Pendant ce temps l’autre commençait avec sa propre technique de broderie qui consistait à relier le tout avec des points , c’était en effet plus rapide mais avec autant de travail et de précision

Au final nous avions deux résultats tout à fait différents en utilisant pourtant les mêmes outils
Tandis qu’une autre d’entre nous avait décidé de tester le tricot histoire de rajouter un peu de diversité à nos résultats.

Pour le tricot, il a été fait sur 100 mailles en jersey endroit et envers.
Pour faire le rond/trou, il a fallu rabattre les 8 mailles centrales sur les 12 mailles au premier rang. Au 2ème rang, il fallait ensuite remplacer les 8 mailles en tournant 8 fois le fil autour de l’aiguille. Au 3ème rang, il fallait tricoter les fils pour rattraper les 8 mailles et ensuite continuer en jersey endroit.

Pour faire l’accent (chapeau), sur 15 mailles, il a fallu tricoter 3 mailles à l’envers ; 2 mailles à l’endroit ; 5 mailles à l’envers ; 2 mailles à l’endroit et 3 mailles à l’envers au premier rang. Au 2ème rang, il fallait continuer à tricoter normalement. Au 3ème rang, il fallait tricoter 3 mailles à l’envers (glisser les 2 mailles à l’endroit sur 1 aiguille à torsade devant le travail, tricoter la prochaine maille à l’envers puis les 2 mailles sur l’aiguille à torsade à l’endroit) ; tricoter 3 mailles à l’envers (glisser 1 maille à l’envers sur une aiguille à torsade derrière le travail ; tricoter les 2 mailles à l’endroit puis la maille sur l’aiguille à torsade à l’envers.) Au 4ème rang, il fallait continuer à tricoter normalement à nouveau et ensuite répéter en déplaçant chaque fois les 4 mailles à l’endroits jusqu’à ce qu’elles se rejoignent. pour finir, il fallait tricoter les 3 mailles centrales ensemble pour faire la pointe.

En conclusion ça nous a montré le fait que ce qui était si rapide pour nous à l’écran était en fait extrêmement lent à reproduire en textile et nous fait nous questionner sur le support numérique que nous pensions aqcuis


Pour finir voici les mots-clefs reçu lors du " speed dating"

Par Groupe 1, 11 décembre 2016